Technicien

Dans le cadre du Programme Régional CLIMIBIO (Contrat de Plan Etat-Région « Hauts de France » 2015-2020 et FEDER), nous recrutons des personnels affectés dans les différents laboratoires ou équipes de l'université Lille1.

 

Technicien.ne supérieur.e en biologie moléculaire et microbiologie

Laboratoire et localisation

Laboratoire : Unité Evo-Eco-Paléo – Equipe Evolution et Ecologie

Adresse du laboratoire : Université de Lille, Cité scientifique. Bâtiment SN2, 59655 Villeneuve d’Ascq

Le contrat

Nature du contrat : CDD

Durée du contrat : 10 mois

Prise de fonction : Janvier 2018

Salaire : 1200€ / mois

Contexte

Le laboratoire EEP est partie prenante du projet CPER « Climibio » (2015-2020) qui vise notamment à étudier l’impact du changement climatique sur la biodiversité. C’est dans le cadre de ce financement qu’intervient le présent recrutement.

L’objectif général du projet est d’évaluer les impacts potentiels du changement climatique le long d’un gradient d’urbanisation sur la structure des communautés de pollinisateurs sauvages et sur la santé de ces auxiliaires écologiques précieux. L’urbanisation croissante du milieu s’accompagne de deux types de modifications majeures qui peuvent impacter la santé des pollinisateurs sauvages : une modification très nette des populations florales et une augmentation progressive de la température de la périphérie vers les centres urbains, en raison du phénomène d’ilots de chaleur prédit en zone urbaine. En effet, en raison des caractéristiques même de l’environnement urbain, on s’attend à des augmentations possibles de la température ressentie en centre-ville (de l’ordre de + 3 à + 9°C, notamment en période caniculaire) par rapport à la périphérie. Nous visons à évaluer l’impact de ces modifications sur les aptitudes immunitaires d’espèces témoins (bourdons) par l’évaluation et la comparaison de l’immunocompétence d’individus prélevés en différents points de ce gradient. L’analyse de l’expression différentielle de gènes immunitaires candidats, préalablement sélectionnés à partir des connaissances disponibles quant à l’effet des pathogènes et des paramètres nutritionnels sur l’immunité des apoïdés, nous fournira une cartographie du statut immunitaire des pollinisateurs le long d’un gradient d’urbanisation.

Au cours de la première phase du projet (année 2017), 180 ouvrières appartenant à 2 espèces de bourdons sauvages ont été collectées sur 9 sites d’études répartis sur 3 niveaux d’urbanisation. Une quinzaine de gènes immunitaires candidats ont été caractérisés chez chacune. Il s’agit maintenant de quantifier l’expression de ces gènes candidats chez les bourdons collectés par RT-qPCR. L’immunocompétence d’une espèce témoin selon le site de capture sera estimée par la réalisation de tests antibactériens. Enfin la charge parasitaire subie sera évaluée par détection PCR.

Prises de responsabilités attendues

  • Le/la technicien.ne aura à assurer les taches liées à la mesure de l’expression différentielle des gènes candidats entre échantillons, à détecter la présence et l’abondance de parasites connus par approche PCR et à réaliser les mesures de différents traits immunitaires. A l’été 2018, il/elle participera à la 2e session de capture des bourdons sur le terrain (Lille et alentours), et à cette occasion assurera de façon autonome le prélèvement et le stockage des échantillons biologiques à tester.

Principales missions

  • Analyse de l’expression différentielle de gènes candidats (Extraction des ARN totaux, RT-qPCR);
  • Estimation du niveau d’infestation parasitaire par détection PCR;
  • Évaluation de marqueurs d’immunocompétence (tests antibactériens);
  • Participation à la 2e session de captures des bourdons sur le terrain (Lille et alentours) - Prélèvements et conditionnement des échantillons biologiques.

Compêtences / Pré-requis

De formation supérieure (Bac +2 à +3), vous justifiez d’une expérience minimum d’au moins 1 an en laboratoire de biologie moléculaire. Une expérience en microbiologie serait un plus mais la formation pourra être complétée sur place.

Contact

Personne de contact : Virginie Cuvillier

 

Research Assistant position in Intertidal Ecology

Position Description

The project aims at furthering our understanding of the consequences of the physical constraints experienced by the intertidal organisms living on hard substrates that are either natural (e.g. rocky reefs, boulder fields) or artificial (e.g. jetties, wave-breakers). Specifically, the project investigates the role of substrate temperature on their colonization by sessile fauna and flora and the subsequent abundance and biodiversity patterns.

The Research Assistant will be responsible for the field deployment of (i) artificial settlement plates that will be passively heated by solar radiation, and (ii) temperature sensors on sites spreading from Boulogne-sur-Mer to Dunkirk. The RA will subsequently be responsible for the assessment of the colonization rate of the plates as well as the temporal assessment of their biomass and biodiversity patterns.

This Project is co-funded by the State “Hauts-de-France” and the French Ministry for Higher Education and Research (CPER “Climibio”).

Candidate Profile

The applicant will have a Master in Marine Ecology, Intertidal Ecology, Biological Oceanography, or in a related field; a demonstrated ability in the following areas:

  • use of temperature loggers such as iButtons and/or TidBits
  • taxonomy of intertidal invertebrates
  • field work
  • knowledge of safety rules in the lab and on the field
  • communicate and work with multiple students and scientists
  • travel to field sites spread along the coast of the “Hauts-de-France” state (i.e. from Dunkirk down to Boulogne sur Mer), hence driver’s licence needed

Location

Wimereux – North of France

Laboratoire d¹Océanologie et de Géosciences, UMR 8187 LOG, Station Marine, Université de Lille, 28 avenue Foch, BP 80, 62930 Wimereux, France

Duration

14 months, starting no later than November 1st  2017.

Monthly Take-home Pay: about 2470 €/month before tax

Application

Applications should be sent to Laurent Seuront, with the following information: a detailed curriculum vitae, and a motivation letter.